Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La recommandation de la foi pure, de la sincérité et de la bonne intention

tiré du livre :

(Les exhortations et les avertissements)

par l'Imam Al-Mundhiri ()
authentifié par Cheikh Al-Albani ()

 

  Le Messager de Dieu  , rapporte Ibn Umar (que Dieu l'agrée), a dit : "Trois hommes de ceux qui vous ont précédés se mirent en route, puis la nuit tombant les contraignit à se réfugier dans une grotte. Dès qu'ils furent dedans, un rocher dévala de la montagne et leur ferma l'ouverture de la grotte. Ils se dirent : "Il ne vous débarassera de ce rocher que votre invocation de Dieu, par les meilleurs ouvres que vous avez accomplies".
L'un d'eux dit : "  ô mon Dieu, j'avais une mère et un père très vieux, et je ne donnais jamais à boire [le lait que je leur ramenais], ni à ma famille et à mes esclaves, avant eux. Un jour que je m'étais trop éloigné en quête de pâturage, je fus en retard pour retourner et je les trouvai endormi. Je fis traire (le troupeau) et leur ramenai leur lait. A mon arrivée, ils dormaient toujours. Et comme je n'aimai donner à boire ni à ma famille, ni à mes esclaves avant eux, je restai ainsi, la tasse dans la main, attendre leur réveil jusqu'à l'aube [d'autres ont cité ce hâdith en ajoutant : et mes enfants pleuraient à mes pieds]. Quand enfin ils se réveillèrent, ils buvaient leur lait.
-  ô  mon Dieu, si tu savais que je fis cela en vue de Ta Face, alors écartes-nous le rocher."
Le rocher fut écarté, mais pas assez pour leur permettre de sortir.

-   ô mon Dieu, dit le deuxième, tu savais que j'avais une cousine que j'aimais plus que personne au monde, et que j'essayais tant de séduire mais elle se défendait, jusqu'à ce qu'elle fut affligée de misère en une certaine année. Elle vint alors à moi. Je lui donnai cent vingt dinars pourvu qu'elle me laisse disposer d'elle et elle céda. Quand je m'emparai d'elle, elle me dit :
- "Il ne t'est pas permis (par Dieu) de me déflorer sans que tu aies le droit [c'est-à-dire l'acte légal]." Ceci m'embrasa tellement, que je la laissai et me détournai d'elle, tout en la désirant plus que personne. Aussi, je lui laissai l'or que je lui avais donné ;
-  ô mon Dieu, si Tu sais que je en fis cela qu'en vue de Ta Face, alors écarte-nous le rocher.
Le rocher fut écarté, sans toutefois qu'ils puissent en sortir.

Le Prophète  continua : "Le troisième dit :
- "ô mon Dieu, j'avais engagé des ouvriers et leur avais donné leurs salaires. L'un d'entre eux laissa le sien et s'en alla. Je fis fructifier son dû qui apporta une grande richesse. Après un certain temps, cet ouvrier se présenta à moi et me dit :
- "  ô serviteur du Seigneur, donnes moi mon salaire."
Je lui dis : "Tout ce que tu vois comme chameaux, ovins, bovins et esclaves est le fruit de ton salaire".
Il me dit : "ô serviteur du Seigneur, ne te moques-tu pas de moi !"
- "Mais non, lui répondis-je, je ne me moque pas de toi".
Ainsi, il prit tout et s'en alla.
- ô mon Dieu, si Tu savais que je ne fis cela qu'en vue de Ta Face, alors délivres-nous".
Le rocher fut complètement écarté et ils sortirent pour poursuivre leur chemin."
(Rapporté par Muslim et Boukhari)



  Abî Firâssin (une homme de la tribu de Aslam) rapporte qu'un homme s'écria en disant : "ô Messager d'Allah, qu'est-ce que la foi ?"
C'est la sincérité, lui répondit-il ().

Dans une autre version : Le Messager d'Allah () répondit : "Demandez moi ce que vous voulez !"
Un homme s'écria : "ô Messager d'Allah, qu'est-ce que l'Islam ?"
Il () répondit : "Accomplir la prière et verser la Zakât"
Il demanda ensuite : "Et qu'est-ce que la foi ?"
"La sincérité" lui dit-il ().
Il reprit : "Et qu'est-ce que la certitude (el yaqîn) ?"
Il () répondit : "La croyance absolue." (Rapporté par Bayhaqi)



  Abou Sa`id El Khoudri (Radiya Allahou `anhou) rapporte que le Messager d'Allah ) a dit lors du pélerinage d'adieu :
"Qu'Allah réjouisse quelqu'un qui entend ma parole et la retient. Combien de porteur de science n'est point savant. Trois choses évitent au coeur du croyant de se ternir :
  • la sincérité du culte voué exclusivement à Allah
  • les bons conseils prodigués aux chefs des musulmans

et ne jamais se séparer de leur communauté car leurs invocations les cernent de toutes parts." (Rapporté par Al-Bazzârou et Ibn Habân)

 


 


 MouS`ab Ibn Sa`d rapporte que son père (Radiya Allahou `anhou) s'estimait meilleur que les autres compagnons du Prophète (), alors que le Prophète ) a dit : "En vérité, Allah accordera la victoire à cette communauté grâce aux faibles, par leurs invocations, leurs prières et la pureté de leur foi." (Rapporté par Nassa'i)

 


 


 D'après Dahaki Ibn Qays (Radiya Allahou `anhou), le Messager d'Allah () a dit : "Allah (Soubhanahou wa ta`ala) dit : "Je suis le meilleur associé, car quiconque M'associe quelqu'un est voué à Mon associé." ô hommes, oeuvrez en toute sincérité car Allah (qu'Il soit Béni et Exalté) n'accepte que les oeuvres qui lui sont vouées exclusivement. Et ne dites pas : "Celle-là (oeuvre) est pour Allah et les proches parents.", car ainsi, elle sera aux proches parents, et rien d'elle ne sera (vouée) à Allah. Ne dites pas non plus : "Celle-là est (vouée) à Allah et à vos notables", car elle sera (vouée) ainsi à vos notables, et rien d'elle ne sera à Allah." (Rapporté par Al-Bazzârou et Al-Bayhaqi)

 



  Selon Abi Dardâ'i (Radiya Allahou `anhou), le Messager d'Allah () a dit : "Maudit soit le monde d'ici-bas et maudit soit ce qu'il y en a, excepté ce qui est voué à la face d'Allah (qu'Il soit exalté)." (Rapporté par Tabarani)

 

 

 

tiré du site: dine.islam.free.fr

Tag(s) : #Rappels - Exhortations

Partager cet article

Repost 0