Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le bon comportement dans les relations avec la créature

 

 Cheikh Muhammad Ibn Sâlih al ‘Utheymine

 

j__ai.jpg

 

 

 Concernant le bon comportement avec la créature, certains l’ont défini comme le fait de se retenir d’accomplir des choses blâmables et gênantes, d’être prodigue et d’avoir un visage radieux. Ainsi il nous a été rapporté cette définition d’apres al Hasan al Basri (voir Al-‘adab ach-char’iya vol.2 p.216), il y a d’autres définitions du bon comportement, notamment celle d’al Wâsitî qui a dit :

 

 « C’est ne pas se quereller, ni ne chercher la querelle du fait de la grande connaissance d’Allah. C’est aussi se dévêtir de tous les caractères vils et de se parer de toutes les qualités émérites. C’est aussi faire largesse de la bonté et se retenir de la méchanceté. »

 

 On a demande a Sahl concernant le bon comportement, il a dit :

 

 « Le moindre c’est d’endurer, de délaisser la réprimande, faire miséricorde à l’injuste, demander pardon pour lui et être compatissant envers lui. » (1)

 

 

 Premièrement : Signification de « Se retenir de causer du tort »

 

 

 Sa signification est que l’homme se retient de causer du tort à un autre, que ceci ait trait aux biens, à la personne, à l’honneur. Celui qui ne se retient pas d’accomplir des offenses avec la créature, il n’a pas un bon comportement, plutôt un mauvais.

 

 Le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم   a déclaré le caractère illicite de causer du tort au musulman, de quelque nuisance qu’elle soit et ceci dans le plus immense lieu de réunion où la communauté s’est réunie, lorsqu’il

 صلى الله عليه و سلم   a dit :

 

 « Assurément, votre sang, vos biens votre honneur sont sacrés comme ce jour est sacré en ce mois-ci et dans ce pays-là. » (2)

 

 Si l’homme s’en prend aux gens en prenant leur argent, en les trompant, en les trahissant, en les frappant, en commettant un crime, en les insultant, en les calomniant, ou en les médisant, tout ceci n’est pas le bon comportement avec les gens, car il ne s’abstient pas de leur faire du tort et son pêché est plus grand s’il l’accomplit envers une personne qui a un droit envers lui.

 

La méchanceté envers les parents est plus immense qu’envers quiconque autre. De même que la méchanceté envers les proches est plus grande qu’envers les personnes éloignées, ou encore envers le voisin comparé a quelqu’un qui n’est pas ton voisin. Voila pourquoi le Prophète  صلى الله عليه و سلم a dit « Par Allah, il ne croit pas, par Allah, il ne croit pas, par Allah, il ne croit pas. » Ils (les compagnons) ont dit : « Qui, ô Messager d’Allah ? » Il  صلى الله عليه و سلم a répondu : « Celui dont le voisin n’est pas préservé de ses injustices. » (3)

 

 

 

 

 

 

 (1)    Voir Madârij as sâlikin de ibn al Qayyim, ol.2 p.294 et Al-ihyâ’ de Abu Hamid Al Ghazali

(2)   Rapporté par al Bukhari n°67 livre de la science et n°1741 livre du pèlerinage et n°4406 livre des expéditions, et par muslim n°29.30 livre du partage

(3)   Rapporté par Al Bukhari n°6016 livre de l’éducation avec son expression, et muslim a peu près similairement n°73 livre de la foi : « Ne rentrera pas au paradis celui qui ne préserve pas son voisin de ses maux. » An Nawawi a dit : « Al Bawâ’iq est le pluriel de bâ’iqa, c’est les malheurs et l’injustice. » Voir muslim avec charh An Nawawi (vol.2 p.207)

 

Tiré du livre : Les nobles caractères, éditions Sabil

Tag(s) : #Rappels - Exhortations

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :