Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le mérite de la lecture du Qur'an


 

 

 

(Riyad-u-Salihine, chapitre 180)


 Abou Oumàma rapporte: «J'ai entendu le Messager de Dieu dire: «Lisez le Coran car il viendra le jour de la résurrection comme intercesseur pour les siens (: ses lecteurs assidus)». (Mouslim)


 

 

 

 

 

 

Annawâs Ibn Sam'an a dit: «J'ai entendu le Messager de Dieu dire:«Lejour de la résurrection on fera venir le Coran et les siens (ses lecteurs assidus) qui le mettaient en pratique dans ce bas-monde. Il est précédé par les chapitres «La vache» et «La famille de 'Imràn» qui viendront disputer en faveur de celui qui les lisait et appliquait leurs principes». (Mouslim)


 Selon 'Othmàn Ibn 'Affàn , le Messager de Dieu a dit: «Le meilleur d'entre vous est celui qui a appris le Coran et l'a enseigné aux autres». (Al Boukhàri)


 Selon 'Âisha , le Messager de Dieu a dit: «Celui qui lit assidûment le Coran et qui excelle dans sa lecture, sera avec les nobles Anges-Messagers qui ne font qu'obéir à leur Seigneur. Celui qui lit péniblement le Coran et en hésitant dans sa lecture aura quand même deux salaires: (une joie dans ce monde et une joie dans l'autre)». (Al bukhari et Mouslim)


Selon Abou Musa Al Ash'ari , le Messager de Dieu a dit: «L'image du Croyant qui lit le Coran est celle de l'orange: son odeur est suave et sa saveur est suave. L'image du Croyant qui ne lit pas le Coran est celle de la datte: elle n'a pas d'odeur et elle est douée. L'image de l'hypocrite qui lit le Coran est celle de la plante aromatique: son odeur est bonne et son goût est amer. L'image de l'hypocrite qui ne lit pas le Coran est celle de la coloquinte: elle n'a pas d'odeur et son goût est amer».  (Al bukhari et Mouslim)


 Selon 'Omar Ibn Al Khattàb , le Prophète a dit: «Dieu fera élever par ce Livre (le Coran) certaines gens et en rabaissera d'autres». (Mouslim)


 Selon Ibn 'Omar , le Prophète a dit: «La jalousie n'est permise que dans deux choses:
1. Un homme à qui Dieu a donné d'apprendre le Coran et de passer des heures de la nuit et du jour à le lire et à méditer sur son contenu.
2. Un homme à qui Dieu a donné une fortune qu'il ne fait que dépenser (dans le bien) de nuit et de jour».
(Al Bukhari et Mouslim)


 Al Barà Ibn 'Âzeb rapporte: «Un homme lisait le chapitre «La caverne» et avait à côté de lui un cheval attaché à deux cordes. Or voici qu'un nuage passa au-dessus de lui et se mit à se rapprocher, ce qui faisait trépider le cheval. Quand ce fut le lendemain matin, il alla raconter la chose au Prophète qui lui dit: «Ce nuage était une sérénité descendue sur toi parce que tu récitais le Coran».  (Al Bukhari et Mouslim)


 Selon Ibn Mas'ùd , le Messager de Dieu a dit: «Celui qui lit une seule lettre du Coran s'inscrit une bonne action et la bonne action a dix fois son salaire. Je ne dis pas que «alm» (lettres énigmatiques se trouvant au début de certains chapitres du Coran) est une lettre, mais A est une lettre, L est une lettre et M est une lettre». (Attirmidhi)


Selon Ibn 'Abbàs , le Messager de Dieu a dit: «Celui qui n'a rien du Coran dans son ventre est comme une maison en ruine». (Attirmidhi, Cheikh Al-Albâni a jugé ce hadîth faible.)


Selon 'Abdullàh Ibn 'Amr Ibn Al 'As , le Prophète a dit: «On dira (le jour du jugement dernier) au lecteur assidu du Coran: «Lis et monte (les degrés du Paradis). Récite clairement comme tu le faisais dans le bas-monde. Ta place au Paradis te sera fixée au dernier verset que tu liras». (Abou Dawùd et Attirmidhi)

 

 

Tag(s) : #Qur'an - Tafsir

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :