Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
  Le Mois de Cha'baan
 
 
 
 
Hier, nous fêtions les deux fêtes de la rupture du jeûne et celle du sacrifice et voilà qu’aujourd’hui, nous approchons à grands pas vers le mois de Cha’bân pour entrer finalement dans le mois béni de Ramadân ! Le temps passe très vite, notre Seigneur observe parfaitement et ses Anges scribes notent les actions et les paroles de Ses créatures pour être étalées et pesées le Jour des Comptes ! Chers frères et sœurs, nous vous invitons à faire revivre la Sunnah du mois de Cha’bân par le jeûne et les bonnes actions car c’était la pratique de notre Bien-aimé – Prière et Salut d’Allâh sur lui -. Pratiquez cette sunnah et invitez-y vos proches, vos frères et sœurs en Islâm ! Chers frères et sœurs :
 
« Celui qui invite les gens à une voie droite (hudâ), aura une récompense équivalente à celle de tous ceux qui l’ont suivie sans toutefois que leur propre récompense n’en soient diminuée. Celui qui invite à un égarement (dalâlah), verra inscrit à son actif un péché équivalent à celui de ceux qui l’ont suivi sans toutefois que leur péché n’en soit diminué. »
 
(Rapporté par Muslim d’après Abû Hurayrah – l’Agrément d’Allâh sur lui - : N°2674).
 
Chers frères et sœurs :
 
- D’après ‘Âichah – l’Agrément d’Allâh sur elle - : « Le Messager d’Allâh – Prière et Salut d’Allâh sur lui - jeûnait au point que nous disions qu’il ne rompait pas et il rompait au point que nous disions qu’il ne jeûnait pas. Je n’ai pas vu le Messager d’Allâh – Prière et Salut d’Allâh sur lui -  jeûner un mois entier à part [celui] de Ramadân et je ne l’ai jamais vu jeûner autant comme [celui] de Cha’bân. »
 
(Rapporté par Al-Bukhârî)
 
- D’après Abî Salamah – l’Agrément d’Allâh sur lui - : « J’ai questionné ‘Âichah – l’Agrément d’Allâh sur elle - sur le jeûne du Messager d’Allâh – Prière et Salut d’Allâh sur lui -. Elle répondit : « Il jeûnait au point qu’on disait qu’il jeûne [tout le temps] et il rompait au point que nous disions qu’il rompt [tout le temps]. Je ne l’ai jamais vu jeûner un mois entier autant que [celui] de Cha’bân. Il le jeûnait en entier et il le jeûnait un peu [1]. »
 
(Rapporté par Muslim 1156)
 
- D’après Ummu Salamah – l’Agrément d’Allâh sur elle - : «  Le Prophète – Prière et Salut d’Allâh sur lui - ne jeûnait pas un mois entier (tâmman) dans l’année [2] si ce n’est Cha’bân qu’il joignait à Ramadân. »
 
(Rapporté par Abû Dâwûd et authentifié par Chaykh Al-Albânî dans le l’ « Authentique de Abî Dâwûd » 2048)
 
- D’après Ummu Salamah – l’Agrément d’Allâh sur elle - : « Je n’ai jamais vu jeûner le Messager d’Allâh – Prière et Salut d’Allâh sur lui – deux mois consécutifs (mutatâbi’ayn) à part qu’il liait [le mois] de Cha’bân à [celui] de Ramadân. »
 
(Rapporté par Ahmad 26022, Abû Dâwûd 2336, An-Nasâ î 2175, Ibn Mâdjah 1648)
 
- D’après Usâmah Ibn Zayd – l’Agrément d’Allâh sur lui - : « J’ai demandé : ô Messager d’Allâh, je ne t’ai pas vu jeûner un mois à part Cha’bân. Il dit :
 
« C’est un mois que les gens négligent entre [celui] de Radjab et de Ramadân et c’est un mois [au cours duquel] les œuvres (a’mâl) sont élevées au Seigneur des Mondes et [donc,] j’aime bien que mes œuvres soient élevées alors que je jeûne. » »
 
(Rapporté par Ahmad, dans son « Musnad » ainsi que An-Nasâ î et Abû Dâwûd. Il a été authentifié par Ibn Khuzaymah. Ibn Al-Qayyim l’a adopté et il a été rendu « hasan/bon » par Chaykh Al-Albânî dans l’ « Authentique de An-Nasâ î » 2221).
 
Enfin, nous vous laissons avec cette question posée à Chaykh Ibn Bâz :
 
Question :
 
Le frère [aux initiales] ‘A. ‘A. et D de Riyâd dit dans sa question : J’ai lu dans « sahîh al-djâmi’ », le hadîth 397 [de la] vérification du [Chaykh] Al-Albânî et [pour l’] extraction de As-Suyûtî (398) [comme étant] authentique : d’après Abî Hurayrah – l’Agrément d’Allâh sur lui - : « Le Messager d’Allâh – Prière et Salut d’Allâh sur lui - a dit :
 
« Lorsque Cha’bân arrive à moitié ne jeûnez plus jusqu’à ce qu’arrive Ramadân. »
 
et il existe un autre hadîth rapporté par As-Suyûtî sous le numéro 8757 [comme étant aussi] authentique et il a été vérifié par [Chaykh] Al-Albânî dans « sahîh al-djâmi’ » sous le numéro 4638 : d’après ‘Âichah – l’Agrément d’Allâh sur elle - qui dit : « Les mois les plus aimés [au Messager d’Allâh] – Prière et Salut d’Allâh sur lui – pour [la pratique du] jeûne étaient Cha’bân qui liait [ensuite] par Ramadân. »
 
[Ma question est : ] Comment concilier les deux ahâdîth entre eux ?
 
Réponse du Noble Chaykh ‘Abdu-l’Azîz Ibn ‘Abd-Allâh Ibn Bâz – rahimahu-llâh- :
 
Au Nom d’Allâh et [à Lui revient] la louange et puis,
 
Le Prophète – Prière et Salut d’Allâh sur lui - jeûnait Cha’bân en entier et peut être qu’il l’a aussi jeûné un peu comme cela a été affirmé dans le hadîth de ‘Âichah et de Umm Salamah. Quant au hadîth mentionnant l’interdiction (nahy) de jeûner après la moitié de Cha’bân il est aussi authentique comme l’a dit le frère, l’érudit, le Chaykh Nâsiru-Ddîn Al-Albânî et ce qui est voulu par cette interdiction c’est le commencement (ibtidâ-) du jeûne après la moitié (nisf) quant à celui qui a jeûné une grand partie du mois ou bien le mois complet alors il est sur la Sunnah et Allâh est le Garant de la Réussite.
____________________
[1] et [2] : Chaykh Ibn Bâz (Cf : Rassemblement d’Avis Juridiques 15/416) est d’avis que durant certaines années le Prophète – Prière et Salut d’Allâh sur lui - jeûnait Cha’bân en entier et dans d’autres, il le jeûnait peu mais des savants comme Ibn Hadjar explique que cela ne signifie pas que il le jeûnait complètement comme nous l’entendons mais plutôt en majeure partie (mu’zam) et il a été rapporté par At-Tirmidhî de Ibn Al-Mubârak que dans la langue des Arabes, il est permis (djâ iz), si untel a jeûné une grande partie du mois de dire : il a jeûné le mois entier. De plus, d’après ‘Âichah – l’Agrément d’Allâh sur elle - : « Je n’ai pas connaissance que le Prophète d’Allâh – Prière et Salut d’Allâh sur lui - a lu le Coran en entier en une seule nuit, qu’il a prié jusqu’au matin [sans s’arrêter] ou qu’il a jeûné un mois complet autre que Ramadân. » (Muslim 746) et Al-Bukhârî (1971) et Muslim (1157) ont rapporté : d’après Ibn ‘Abbâs – l’Agrément d’Allâh sur eux deux - : « Le Prophète – Prière et Salut d’Allâh sur lui – n’a pas jeûné un mois dans son entièreté autre que Ramadân. »
 
Traduction : L’équipe MUKHLISÛN
Lien de la fatwah : http://www.binbaz.org.sa/index.php?pg=mat&type=fatawa&id=600 - Paru dans la revue : « ad-da’wah », numéro 1437 en date du 3/11/1414 H. – « Rassemblement d’Avis Juridiques et d’articles divers », tome XV.
 
 
Tag(s) : #Le Jeûne

Partager cet article

Repost 0