Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Allah dit:

« Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants »

 

Al-Hâfidh Abî al-Fadâ Ismâ-îl Ibn ‘Oumar Ibn Kathîr


- Le lundi 12 juin 2006, par IsmaiL

 

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

 

Allâh - Ta’âla - dit :

« Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes. » [1]

 

 

Allâh - Ta’âla - dit de Son livre révélé à Son Envoyé Muhammad (sallallahu ‘alayhi wa sallam) que ce Qor’ân ni :

 

« Le faux ne l’atteint (d’aucune part), ni par devant ni par derrière : c’est une révélation émanant d’un Sage, Digne de louange. »

 [2]

 

Ce qui constitue : « une guérison [Chifâ] et une miséricorde [Rahma] pour les croyants ». Ce qui veut dire : qu’il débarrasse les cœurs de leurs maladies comme doute [Chak], hypocrisie [Nifâq], polythéisme [Chirk] et déviations [Zaygh] - Le Qor’ân est la guérison de tout cela. De plus, il est une miséricorde [Rahma] qui apporte la foi [Imân] et la sagesse [Hikma], et incite à la demande du bien [Kheyr]. Ceci dit, il ne profite qu’à celui qui y croit, y adhère sincèrement et l’applique. Pour celui-là, il constitue certes un remède et une miséricorde. Quant au mécréant injuste à l’égard de lui-même, l’écoute du Qor’ân ne fait que l’éloigner davantage et le raffermir dans sa mécréance. Mais cela n’est aucunement dû au Qor’ân, incontestablement Allâh - Ta’âla - dit :

 

« Dis : < Pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison >. Et quant à ceux qui ne croient pas, il y a une surdité dans leurs oreilles et ils sont frappés d’aveuglement en ce qui le concerne ; ceux-là sont appelés d’un endroit lointain. »

 [3]

 

Et :

« Et quand une Sourate est révélée, il en est parmi eux qui disent : < Quel est celui d’entre vous dont elle fait croître la foi ? > Quant aux croyants, elle fait certes croître leur foi, et ils s’en réjouissent. - Mais quant à ceux dont les cœurs sont malades, elle ajoute une souillure à leur souillure, et ils meurent dans la mécréance. »

 

 [4]

 

Et les versets allant dans ce sens son nombreux. Qatâda a dit de la parole d’Allâh : « Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. » Cela concerne le croyant qui l’entend, en tire profit, le mémorise et le craint. Mais « elle ne fait qu’accroître la perdition des injustes » c’est-à-dire : qu’ils n’en tirent pas de profit et ne le mémorise pas. Certainement, Allâh a fait de ce Qor’ân un remède et une miséricorde pour les croyants. [5]

 

 

Notes

[1] Coran, 17/82

[2] Coran, 41/42

[3] Coran, 41/44

[4] Coran, 9/124-125

[5] Kitâb « Tafsîr al-Qor’ân al-‘Adhîm » de Ibn Kathîr, 3/86

 

Tiré du site: www.manhajulhaqq.com

Tag(s) : #Qur'an - Tafsir

Partager cet article

Repost 0