Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plusieurs règles concernant la prosternation liée à la récitation du Qur'an


 

http://www.ajib.fr/wp-content/uploads/2011/05/coran-quran-rahman.png


Comment effectuer le takbir (Allahou akbar) dans la prosternation de récitation ? 

 

Doit on dire "Allahou akbar" à chacune des mouvements de la prosternation à effectuer dans la récitation du Coran? Doit-on y procéder au tashahhoud ? Doit-on la terminer par les salutations finales "at-taslim" ?

 

Louange à Allah

 

Premièrement , celui qui effectue la prosternation de récitation , prononce les ‘’ Allahou akbar ‘’ à voix basse, compte tenu du hadith rapporté par Abou Dawoud dans ses Sunan d’après Ibn Omar ( P.A.a) qui dit : « Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) nous récitait le Coran, et quand il atteignait l’emplacement d’une prosternation, il disait : « Allahou akbar » et se prosternait et nous en faisions autant. » (cité par Ahmad , 2/17 et Boukhari , 2/33,34 et Mouslim , 4/405 N°575).

 

On ne prononce pas la formule « Allahou akbar » quand on se relève de la prosternation parce que cela n’est pas rapporté du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) de façon sûre et que cette prosternation est un acte cultuel et qu’en matière de culte on doit se contenter de ce qui est rapporté (du Prophète sallallahu alayhi wa sallam) .Ce qui a été rapporté c’est le takbir au moment de procéder à la prosternation et non au moment de se redresser, à moins que cette prosternation soit effectuée dans le cadre d’une récitation faisant partie de la prière. Dans ce cas, on prononce le takbir avant de se prosterner et au moment de se redresser, compte tenu des hadith authentiques rapportées au sujet de la description de la prière du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) qui disent qu’il prononçait le takbir quand il entamait une prosternation et quand il s’en relevait.

 

Deuxièmement, on ne procède ni au tashahhoud ni au salutations finales à la suite de la prosternation de récitation parce que cela n’est pas rapporté du Prophète (sallallahu alayhi wa sallam). Ce sont des actes cultuels établis de façon à ce qu’il ne soit pas possible d’y ajouter d’autres par simple recours à un raisonnement par analogie dans le but d’assimiler cette prosternation à la prière.

 

C’est Allah qui nous assiste.

Puisse Allah bénir et saluer notre Prophète Muhammad , sa famille et ses compagnons.

 

La Commission Permanente pour les Recherches Scientifiques et la Consultation Religieuse, 7/261.


 

- Cheikh Ibn Baz, Cheikh Al Uthaymine et la comission des grands savant d'arabie saoudite disent qu'on doit dire "subhanna rabbi yal a3la" dans cette prosternation comme dans la prosternation de la prière, compte tenu de la parole générale du prophète sallallahu layhi wa sallam concernant cette formule "Récitez-la dans vos prosternations" et aussi on peut prononcer des invocations après celà.

 

- Les ablutions ne sont pas une condition pour effectuer cette prosternation, ni la qiblah. 

 

- Et cette prosternation n'est pas obligatoire mais recommandé pour celui qui lit le Qur'an et celui qui écoute la récitation, et non pour celui qui entend simplement la récitation sans avoir l'intention d'écouter, parmis les preuves que cette prosternation est recommandé (et non obligatoire car il y a une divergence) ce qui est rapporté dans le sahih de al Bukhari, Umar radiya Allahu 3anhu fesait la khutbah et a récitez un verset dans sourate an nahl ou il y a une prosternation les gens se sont prosternés mais pas 'Umar, et il a dit : "Certes, Allah ne nous a pas rendu obligatoire la prosternation sauf si l'on veut" et personne (parmis les sahabas) ne lui reprocha son acte. 

 

(source majmou' fatawa cheikh ibn baz, fataaw lajnah ad-daimah, charh al mumti')

 

 

Question : Que doit faire la femme qui récite le Coran et atteint un point de prosternation ? Doit-elle se prosterner avec ou sans voile?

 

Réponse :

 

Louange à Allah

 

Il vaut mieux que la femme qui arrive à un point de prosternation se prosterne tout en restant voilée. Mais si elle se prosterne sans voile, nous espérons qu’il n’y a aucun inconvénient, car la prosternation de récitation n’est pas assimilable à la prière. Il ne s’agit que d’un signe d’humilité à l’égard d’Allah, le Transcendant, un moyen de se rapprocher de Lui comme les autres dhikr et actes de bienfaisance.

C’est Allah qui nous assiste.

Puisse Allah bénir et saluer notre Prophète Muhammad, sa famille et ses compagnons.

 

La Commission Permanente pour les Recherches Scientifiques et la Consultation Religieuse,7/263

 

 

Est-il permis à la femme en période de menstrues d’effectuer la prosternation de récitation ou de reconnaissance ?

 

Réponse

 

Louange à Allah

 

Premièrement, dans le cas où il lui est permis de réciter le Coran, il lui est permis également de procéder à la prosternation de récitation au moment opportun et quand elle entend un réciteur arriver à un point de prosternation. L’avis juste est qu’elle peut réciter le Coran de mémoire sans toucher au livre. Dans ce cas, elle procède aussi à la prosternation, celle-ci n’étant pas une prière, mais une simple manifestation d’humilité devant Allah et un acte culturel semblable aux différentes formes de dhikr.

 

Deuxièmement, l’avis juste est qu’il n’est point nécessaire d’être en état de pureté rituelle pour pouvoir effectuer la prosternation de reconnaissance et de prosternation de la récitation de la part d’un réciteur ou d’un écouteur de la récitation, car ces actes ne sont pas assimilables à la prière.

 

C’est Allah qui nous assiste.

 

Puisse Allah bénir et saluer notre Prophète Muhammad , sa famille et ses compagnons.

 

 

La Commission Permanente pour les Recherches Scientifiques et la Consultation Religieuse, 7/262.

Tag(s) : #La Prière

Partager cet article

Repost 0